• Lucie

Citadins....


Au réveil, la troupe est déjà sur le départ. Toutes les chambres ont été rangées, et nos adieux avec les adultes sont pleins de chaleur. J'ai déjà trié quelques photos qu'ils montrent aux jeunes danseurs pour les féliciter de telle ou telle attitude.

Nous faisons également nos adieux à Viorica et Liviu, et c'est parti pour Sibiu.

Comme c'est juste à deux heures de route, on fait un truc inhabituel, on s'arrête dans un centre commercial. Côte à côte, un Auchan, un Décathlon et un Carrefour... On déjeune au self d'Auchan, trois tables à côté du rayon traiteur. Plus local, ce n'est pas possible !

C'est tout à fait correct, pour un prix défiant toute concurrence.

Puis route vers le Airbnb, désuet à souhait. Et c'est parti pour une aprés-midi de ville, à déambuler dans de charmantes rues pavées.

Mais le coeur n'y est pas. On voit surtout des touristes, beaucoup d'enseignes européennes, et on décide de repartir tôt le lendemain matin.

Je ne fais quasiment pas de photos. Une porte cochère (il y en a partout, ouvrant sur des espaces improbables), le pont des mensonges, une arrière-cour.

Nous rencontrons un musicien qui a joué du violon à Nantes, et qui place le public français en tête sans hésiter. Pour lui, le secret du bonheur, c'est jouer 6 mois en France, et rentrer en Roumanie les poches pleines d'argent. Nous n'arrivons pas bien à cerner quelle musique il jouait.

Mais, malgré cette jolie rencontre, décidément, la ville n'est pas mon terrain de jeu favori...

Bière locale, dîner roumain, et hop retour à la chambre.

Le récit de la veille ici

Le récit du lendemain ici

Notre airbnb, bien situé et plutôt agréable


  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

© 2017, Lucie Bressy. Site crée avec WIX.