• Lucie

Delta du Danube, magique.


Nous voilà à pied d'oeuvre. Comme on dort dans l'arrière cour d'un pêcheur de Mahmudia, Costel, nous sommes environnés de poulaillers, bien fournis en coqs, qui s'en donnent à cœur joie dès 4 heures du matin. Ajouté à la foule de chiens qui traînent dans les rues et communiquent entre eux à n'importe quelle heure, peu de risques de rater le réveil. Donc nous étions à l'heure pour monter dans le bateau. Départ 6h, le soleil pointe déjà son nez.

Et c'est parti pour un festival d'oiseaux, hérons en tous genres, ibis rouges, pélicans par milliers, pygargues, aigrettes, etc... Nous passons de lac en lac par un dédale de canaux. Notre sortie dure plus de 4 heures. Quand nous rentrons, nous croisons des barques remplies de visiteurs. Je m'étonne du peu de formalisme mis en place, j'ai le sentiment qu'on dérange beaucoup les oiseaux avec les barques à moteur qui filent dans les canaux.

Je consacre la journée au tri des photos. Et à 6 heures, Costel nous dépose en bateau car je souhaite aller voir les chevaux dits sauvages du Delta. Le sont-ils vraiment? Je les trouve, et passe un moment délicieux au milieu d'eux. Certains portent des marques, d'autres un vestige de licol. Le soleil se couche, j'en prends plein les yeux.

On termine la soirée par une bière locale dans le bistrot d'à côté, avant de regagner sagement le camion pour manger et dormir, demain, on part à 5h pour aller un peu plus loin dans le delta.

Le lendemain, même programme, si ce n'est donc qu'on va plus loin, qu'on part plus tôt, et que les brumes matinales donnent une ambiance fantomatique à souhait au paysage qui se déroule. Du grand art! Il y a une humidité folle, mes boitiers et objectifs ruissellent littéralement. ça me fait complètement rater des photos de lever de soleil de folie.

Dans les canaux, des silhouettes se dessinent dans la brume, qui finit par se dissiper comme à contre coeur, par lambeaux. Nous rentrons.

Restaurant local le midi, super bon, un plat roumain : une tochitura, porc, saucisses fumées, polenta, œuf sur le plat et fromage râpé (fromage de chèvre) . Délicieux. Après midi, sieste, lessive et rangement avant de retourner aux chevaux. Ils ne sont, hélas, pas au même endroit, et je les cherche pendant plusieurs kilomètres, pour les trouver enfin, mêlés à un troupeau de vaches apparemment retournées à l'état sauvage également. Les veaux sont dissipés et m'empêchent d'approcher les chevaux comme la veille.

Nous rentrons donc chez Costel, qui nous a amené de la soupe de silure, c'est très bon.

Et comme demain, on y retourne, c'est l'heure de dormir!

Le restaurant se trouve sur les bords du Danube, au niveau d'un complexe hôtelier : «mon jardin». Ça s'appelle le touriste du Delta, et c'est très bon. Pour une bière, deux plats et une bouteille d'eau, environ 10 euros.

Le tarif pour une sortie bateau de 3h, 400 Lei

Une bière locale de 50 cl, environ 1 euros au bistrot

Une maison à Mahmudia, environ 15000 euros.

Le récit de la veille ici


  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

© 2017, Lucie Bressy. Site crée avec WIX.