L'album de l'Islande 2018 est en ligne

Il aura fallu un voyage en Mongolie pour mettre en ligne les photos du voyage en Islande... honte sur moi. Avec beaucoup de retard donc, voilà une compilation des images ramenées de ce pays extraordinaire qui nous a fait vivre quelques beaux frissons. Merci à tous pour votre soutien et vos visites. #islande #roadtrip

Retour à la case maison

Pour en finir avec Namur, cette ville a été une découverte, pourtant nous ne sommes pas vraiment des citadins. Nous y avons : Visité l'expo associée au concours Emotion'ailes, prélude au festival Photos Nature de Namur, qui nous a fait découvrir des photos inspirées et des photographes inspirants. Dormi dans une péniche chez des hôtes chaleureux. Dégusté quelques spécialités locales, sucrées ou salées. Les dernières infos pratiques : L'expo Festival Nature c'est ici la

ça sent le retour

Ce matin, on profite des installations du camping pour tout remettre au propre. Quand on y pense vraiment, les éviers, les lavabos, l'eau courante, que dis-je, l'eau CHAUDE, que de belles inventions... J'ai tracé un itinéraire pour rejoindre Oslo en deux jours, qui, je l'espère, me fera encore profiter des paysages sauvages que j'affectionne. En partant vers Sogndal, nous apercevons de la route le Bøyabreen, un des bras du plus grand glacier norvégien, le Jostedalsbreen. On a

En route pour Geiranger

Ce matin, nous nous sommes réveillés la tête dans les nuages. C'est sympa ! Mais ça complique un peu la visibilité. Nous passons un grand coup de jumelles, sans succès. Les barrages dus aux travaux de déminage sont par contre déjà en place. Du coup, on ne va pas rester, vu la météo chagrine. Le seul voisin que nous avions sur le parking a exactement la même voiture que nous, et sa tente de toit a pris une drôle d'allure, apparemment un excès de vent à la fermeture. Comme de t

C'est reparti pour un tour

Après deux jours de repos, nous sommes repartis frais et dispos ce matin. En direction de Røros, ville minière célèbre pour avoir gardé son aspect traditionnel, et inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. La mine de cuivre a été exploitée de 1664 aux années 70, employant jusqu'à 2000 personnes. Elle a malheureusement contribué à la déforestation complète jusqu'à 40 km à la ronde, tant les besoins en bois pour les charpentes, comme combustible ou pour assurer les transport

Changement de cap

Ce matin, branle bas de combat, dès un oeil ouvert. Direction Svolvaer, pour voir si un ferry part? En route, je déchante, car je lis que tous les ferries au départ de Svolvaer sont également annulés. Dans le café où nous diluons notre déconvenue dans un petit déjeuner bienvenu, un couple de français cherche aussi une solution. Leur avion part demain matin de Bodø... On file donc sous une pluie battante et un vent à 25m/s jusqu'à Lodingen pour sauter dans le seul ferry qui fo

Journée en noir et blanc

Au réveil, rien de glamour dans notre camping citadin. Les douches sont vétustes, l'environnement mitigé. Vite, filons! On part donc vers notre lieu d'embarquement, et, tant qu'à faire, en route pour le tour de cette nouvelle île. Au bout de quelques kilomètres, un paysage m'arrête... Zou, je vais tâter le terrain, à pied. Bien m'en prend, je longe d'abord de jolies maisons, à l'environnement si coquet que je me demande comment c'est possible, moi qui suis plutôt genre herbes

Autoportraits

Puisqu'il n'est point de blog sans blogueur, voici en quelques touches nos portraits. Lucie, à la plume, à l'image, au GPS et à la tambouille. Genre : rustique, têtu et bohème. GG, au volant,à la logistique, et à l'affût des spots pour moi. Genre : rustique, têtu et réfléchi. >> La journée précédente ici #portraits #luciePixel #GG #roadtrip

La Norvège en couleurs

Au réveil, on retrouve Nyksund sous un ciel relativement dégagé, de quoi donner envie d'y retourner... Et on y croise cette fois ci un couple de hauts savoyards, en train de terminer leur périple norvégien dans le même type de véhicule que nous. Les messieurs se mettent à comparer la puissance de leurs moteurs, le nombre de chevaux, etc pendant que mesdames s'échangent les horaires des ferries. Et j'apprends ainsi que le transfert que j'avais prévu cet après midi aux Lofoten

D'île en île

Au réveil, nous n'avons eu que quelque kilomètres à faire pour découvrir Bleik, et son île aux oiseaux. Il est trop tard dans la saison et ils sont partis, mais la plage est superbe et j'y passe un bon moment, à faire quelques prises de vue en pose longue. Petit arrêt à Bø pour saluer la nièce de notre hôtesse d'Havoysund, charmante, et qui y tient un hôtel qui a l'air bien sympathique. Elle nous indique une plage cachée et c'est là que nous irons pique niquer au milieu des m

De Senja aux Vesteralen

La route, c'est sympa. Les ferries, c'est super sympa. Même quand ça balance et que les enfants pleurent. (Je dis ça parce que je n'ai pas été malade). Reprenons du début de la journée. J'ai convaincu ma moitié de rester sur l'île de Senja, malgré la pluie annoncée sur tous les sites météo possibles. Nous avons joué à cache cache avec elle avec toute la journée. Ce qui nous a permis d'aller à la recherche des élans (nous n'avons hélas rien vu) vers le parc national de Ånderda

Bingo

Départ tranquille ce matin pour attraper le ferry pour Senja. Comme il est petit, mieux vaut être en avance pour être sûr de rentrer dedans. Pour celui-ci, les voitures ET les passagers payent. La traversée est courte et nous voilà débarqués à Botnhamn. Et là, deux miracles en un seul instant : le coin de rêve ET le soleil. Ni une ni deux, c'est parti pour un repas chaud à la braise. Durant quelques folles minutes, j'ai même quitté la polaire ! ça n'a pas duré. Deux dames d'u

Mais où sont-ils donc ?

Je dois dire que la Norvège, c'est vraiment beau. Mais depuis quelques jours, on se promène dans des paysages superbes et on ne voit pas un chat dehors, pardon, pas un Norvégien. C'est un peu déstabilisant, à la longue. D'après notre hôtesse, les Norvégiens sont soit dans la nature, soit dans leurs hytter (cabanes en pleine nature), soit au chaud dans leurs maisons, mais pas les rues! Pour en revenir à notre road-trip, ce matin, départ pour Sommaroy. Situé à 30 km environ de

Petite journée

Ce matin, c'est habillés comme des ours que nous avons pris le petit déjeuner dehors... Il ne reste que quelques kilomètres de côte pour prendre le ferry vers Tromsø. La traversée dure 20 minutes, hop un Airbnb en 3 clics, histoire de tout passer à l'eau chaude et à la lessive, nous y compris. Cela fait un drôle d'effet de retrouver de grands axes, beaucoup de véhicules, du monde, quoi ! En fin d'après-midi, ce sera visite de la ville, les mains dans les poches et sans avoir

Le jour de l'arc secondaire

Ce matin, c'est les vacances. Comme il fait vraiment mauvais, on roule. On ne voit rien, donc pas de photos, pas d'arrêts, rien à faire! Mais vers 16h, à Osderalen, la situation s'améliore d'un seul coup. Le soleil!!! Nous pensons prendre le ferry pour aller vers Lyngseidet, mais en face, ça a l'air bien noir ... Un autre couple de français en itinérance se fait la même réflexion. Après quelques hésitations, la décision est prise de traverser quand même. Sur le ferry, des co

J'ai pris mon élan

La bonne surprise ce matin, c’est qu’il ne pleuvait pas. Donc en avant les bonnets et les couches chaudes pour un bon petit déjeuner dehors. La moins bonne, c’est que ça ne va pas durer. Comme disent les Norvégiens, il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que des mauvais vêtements… C’est donc le moment de continuer vers le Sud. Au milieu de nulle part, un élan ! Chouette, je vais quand même faire une photo aujourd’hui. Nous roulons vers Oksfjord, avec juste un petit stop pour

Cloudberries

finnmark Plusieurs fois dans la nuit, j'ouvre un œil pour vérifier qu'il n'y aurait pas une petite aurore en préparation. La fenêtre de tir est courte, vu qu'il fait nuit entre 23h30 et 0h59... La vision sur les îlots baignés d'une lumière bleutée et délicatement nimbés de brume tient du rêve éveillé. Mais au véritable réveil, la brume envahit tout et rapidement nous sommes sous une pluie battante. Il faudra attendre plus de deux heures pour pouvoir sortir de la voiture. J'y

On a tout fait à l'envers !

Ce matin, le, ciel semble dégagé. Chouette ! Notre programme est clairement établi : passer une heure ou deux au cap Nord, vu que ça semble un truc à touristes, et filer a Gjesvaer passer le reste de la journée, voire y dormir. Hop, je remballe les affaires, déballe mon boîtier (le rangement du camion, après deux semaines d'expérience est devenu plus rapide et fonctionnel, j'ai supprimé le superflu). Bref, nous voilà partis. Bien évidemment, la route est splendide, désolée, e

On embarque !

Après cette délicieuse nuit en pointillés (j'ai quand même trié des photos entre 2h30 et 4h30 du matin), la matinée s'étire comme un chewing-gum. Je traînaille dehors pour faire quelques images, m'imprégner un dernier moment de cet endroit improbable. Le retour sur Vardø, bien que fait bien plus rapidement qu'hier, nous permet de retrouver des rennes de la veille, qui jouent sans se soucier de quoi que ce soit. Leurs bois sont bien plus hauts que ceux de leur congénères finla

Chez les Samis

Au réveil, toujours à Inari, nous découvrons à nos côtés le camping car d'une jeune française qui fait un road trip en solitaire. La visite de son palace nous laisse pantois, tant c'est grand et lumineux... Et c'est le plus compact qu'elle ait trouvé à louer ! Sur ses conseils et ceux du Routard, nous partons découvrir le superbe musée SIIDA, vitrine de la vie et de l'art Sami, richement et intelligemment documenté. Certains clichés anciens (un bébé endormi transporté à dos