top of page

des trucs de dingue

Une drôle de journée, bien remplie ! Dès l’œil ouvert, on retourne prendre le petit déjeuner au pied de cette église incroyable. D'abord je perds mes lunettes, puis on part en y oubliant de la vaisselle (quand je dis on, comprendre que c'est moi...) Ensuite on part pour Dovrefjell. Par la petite et jolie route... Et au lieu de mettre moins de 2 heures, comme l'annonce monsieur GPS, on en a mis plus de 4!!?? Les paysages nous arrêtent sans arrêt. Ça commence très fort.. UNe

C'est reparti pour un tour

Après deux jours de repos, nous sommes repartis frais et dispos ce matin. En direction de Røros, ville minière célèbre pour avoir gardé son aspect traditionnel, et inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. La mine de cuivre a été exploitée de 1664 aux années 70, employant jusqu'à 2000 personnes. Elle a malheureusement contribué à la déforestation complète jusqu'à 40 km à la ronde, tant les besoins en bois pour les charpentes, comme combustible ou pour assurer les transport

On embarque !

Après cette délicieuse nuit en pointillés (j'ai quand même trié des photos entre 2h30 et 4h30 du matin), la matinée s'étire comme un chewing-gum. Je traînaille dehors pour faire quelques images, m'imprégner un dernier moment de cet endroit improbable. Le retour sur Vardø, bien que fait bien plus rapidement qu'hier, nous permet de retrouver des rennes de la veille, qui jouent sans se soucier de quoi que ce soit. Leurs bois sont bien plus hauts que ceux de leur congénères finla

Carton plein

ou au moins, cartes pleines.... Aujourd'hui, j'ai rempli 3 cartes mémoires d'images... Tout d'abord, le petit tour en bateau (sympa, mais pas un phoque ou un aigle à voir de près, tout le monde était de sortie), puis Hornaya, l'île chère à tous mes amis ornithos. Et, tenons nous bien, par une température de 20°, oui, j'ai bien dit 20°. Et sur le chemin de l'île, j'ai croisé pour la première fois des macareux. Je suis tombée sous le charme de ces petits missiles, hyper photogé

On the road again

Il faut dire au revoir, et se remettre sur la route. Direction kuusamo, pour un peu de ravitaillement, surtout pour le saumon, délicieux 😋... Ensuite ce sera un stop pour déjeuner, une bonne surprise d'ailleurs. Hop c'est reparti. La présence de rennes sur la route s'intensifie ensuite, nous obligeant à une grande vigilance. Et on comprend que les appels de phare, chers aux automobilistes français, signalent ici les rennes! Ils préfèrent marcher sur la route, bien mieux déga

Love story

En Finlande, il y a des lacs. et aussi, parfois ( non, pardon, souvent ;-)), du soleil. Toutes choses propices à l'éclosion de ce que naïvement nous associons le plus souvent à des contrées plus au sud, j'ai nommé nos amis les moustiques. C'est définitif, ils m'aiment !!! Il paraît que cette année, ce n'est rien. Certes... Mais pour moi c'est déjà beaucoup, à contempler la cartographie purulente qui se dessine sur mes bras, jambes, etc... Car ils piquent à travers le pantalon

bottom of page