De Senja aux Vesteralen

La route, c'est sympa. Les ferries, c'est super sympa. Même quand ça balance et que les enfants pleurent. (Je dis ça parce que je n'ai pas été malade). Reprenons du début de la journée. J'ai convaincu ma moitié de rester sur l'île de Senja, malgré la pluie annoncée sur tous les sites météo possibles. Nous avons joué à cache cache avec elle avec toute la journée. Ce qui nous a permis d'aller à la recherche des élans (nous n'avons hélas rien vu) vers le parc national de Ånderda

Bingo

Départ tranquille ce matin pour attraper le ferry pour Senja. Comme il est petit, mieux vaut être en avance pour être sûr de rentrer dedans. Pour celui-ci, les voitures ET les passagers payent. La traversée est courte et nous voilà débarqués à Botnhamn. Et là, deux miracles en un seul instant : le coin de rêve ET le soleil. Ni une ni deux, c'est parti pour un repas chaud à la braise. Durant quelques folles minutes, j'ai même quitté la polaire ! ça n'a pas duré. Deux dames d'u