top of page

ça sent le retour

Ce matin, on profite des installations du camping pour tout remettre au propre. Quand on y pense vraiment, les éviers, les lavabos, l'eau courante, que dis-je, l'eau CHAUDE, que de belles inventions... J'ai tracé un itinéraire pour rejoindre Oslo en deux jours, qui, je l'espère, me fera encore profiter des paysages sauvages que j'affectionne. En partant vers Sogndal, nous apercevons de la route le Bøyabreen, un des bras du plus grand glacier norvégien, le Jostedalsbreen. On a

bottom of page