top of page

Une sacrée route

Une fois acceptée l'idée du retour, tout est plus simple. Au réveil, je prends donc les billets de ferry Oslo-Kiel pour demain samedi. ce qui nous fait arriver en Allemagne dimanche en milieu de matinée, et on aura le temps de rouler ensuite. J'organise quelques rendez vous amicaux sur la route pour agrémenter chaleureusement le voyage. Nous quittons Geilo sans regrets, la ville ne nous a pas plu, et c'est par la route 40 que nous rentrons. Nous y trouvons pour la première f

ça sent le retour

Ce matin, on profite des installations du camping pour tout remettre au propre. Quand on y pense vraiment, les éviers, les lavabos, l'eau courante, que dis-je, l'eau CHAUDE, que de belles inventions... J'ai tracé un itinéraire pour rejoindre Oslo en deux jours, qui, je l'espère, me fera encore profiter des paysages sauvages que j'affectionne. En partant vers Sogndal, nous apercevons de la route le Bøyabreen, un des bras du plus grand glacier norvégien, le Jostedalsbreen. On a

bottom of page