© 2017, Lucie Bressy. Site crée avec WIX.

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

En villes

August 31, 2019

 

Ce matin nous étions tranquilles au camping. Je suis allée visiter les sanitaires parce que j'étais bien décidée à prendre une douche, mais les petits rideaux plastiques en guise de porte m'ont découragée. Nous sommes donc partis en direction de la capitale. J'ai suivi les indications du blog de référence (Slovénie-secrète) sur la Slovénie pour atterrir au parking du parc Tivoli. De là, l'accès en ville est facile. L'inconvénient des blogs de référence c'est l'effet "guide du routard", les hébergements et restaurants listés sont pris d'assaut. 

Bref, on traîne en ville. il y a plein d'espaces verts, des endroits aménagés pour les sportifs. Et on atterrit dans un restau légèrement excentré, bruyant, mais les plats sont parfaitement réussis. De la vraie bonne cuisine, inventive. De là, en parfaits touriste, on file chez le glacier recommandé par ce fameux blog, très bon, en bord de rivière. Avant d'attaquer la montée au château (erreur stratégique après le repas !). 

Je n'ai pas de passion pour les séjours en ville mais il faut reconnaître que la capitale slovène a des atouts. C'est calme et paisible. Mais j'ai ma dose et c'est sans regrets qu'on repart vers la campagne.

On s'eloigne donc sans états d'âme en direction de Medvode où j'ai trouvé une pension familiale au bord d'un lac. Le temps est assez menaçant et le coin n'est pas propice au camping sauvage.

L'endroit est très tranquille, l'hôtel aussi. Je me jette sur la douche, dont la température n'est pas facile à dompter. La soirée est contemplative, puis studieuse. Il arrive que les formalités suivent jusqu'en vacances ! Mais vers deux heures du matin, l'orage éclate, intense. Les éclairs se succèdent, le tonnerre éclate sèchement tout près, et il se met à pleuvoir des trombes d'eau. De quoi se réjouir d'être à l'abri. Ça dure une bonne partie de la nuit mais je me lasse la première et me rendort. Au réveil, tout est frais et trempé.

Après avoir profité du calme, on va faire une jolie balade en montagne repérée hier, c'est un bel endroit. Nous y sommes seuls. 

 

La balade est courte, une grosse heure. Le pique-nique nous prend plus de temps ! 

On prend la direction de Piran. 

Là encore, un repérage préalable m'a permis de réserver une chambre d'hôte avec parking, car la vieille ville est piétonne et les places de parking sont rares et pas forcément accessibles aux vans. C'est d'ailleurs un hébergement parfait, avec cuisine pour se faire à manger, une terrasse d'où on oublie toutes les nuisances de l'effet de masse.

Un tour à la mer, un tour au village, un dîner sur la terrasse, tout baigne. Y'a plus qu'à dormir. Bonne nuit !

 

le bon restau à Ljubljana ici 

l'hôtel sur le lac ici

La guest house à Piran ici

Le récit de la veille

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload