© 2017, Lucie Bressy. Site crée avec WIX.

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

En route pour Bundi

December 2, 2018

Après un lever de soleil aussi tonitruant que la veille, on attaque les plaisirs et obligations du matin.

 

 

Petit déjeuner, valises et... en route.

 

 

Pour arriver à Chittorgah, où un fort serait susceptible de nous enchanter les pupilles. Bon, comme qui dirait, on est pas vraiment en manque de fort et les environs ne justifient pas d'y rester pour la nuit. On fait donc notre visite tranquillement, prenant ce qu'on a envie de prendre au gré des sites.

 

 

Pour ma part, je m'attache surtout aux visages, silhouettes humaines, bien plus qu'aux monuments.

 

 

 

Bien évidemment, on retrouve par hasard nos deux français des jours précédents, qui ont terminé et vont aussi à Bundi, mais en train. On se dit donc à ce soir, mais Bundi est grand. 

Sur le site, beaucoup de touristes indiens jouent du téléphone à tout va. 

Je découvre une autre facette de l'imagination créative des indiens. Il y a des espèces de studios photo en extérieur ou pour une centaine de roupies on vous habille en maharajah, on vous juche sur un cheval marwari et on vous tire le portrait. Bien entendu, il y a des variantes. Vous pouvez aussi monter sur un dromadaire, tenir un fusil, ou faire cabrer le cheval pour une attitude plus glorieuse. La photo est tirée sur place.  

On abandonne la place pour déjeuner  dans un restaurant très ...local. Notre chauffeur y rencontre un ami chauffeur, dont les deux touristes (français), du coup, se joignent à nous. Et en repartent en ayant modifié leur itinéraire, en se fiant à notre retour sur les lieux.

On part pour Bundi, par les grandes routes. L'après midi s'écoule, bercé par les cahots, les manifestations politiques, et c'est à la nuit que nous arrivons à Bundi. La vieille ville est très étroite et pas de chance, on arrive juste derrière une pelleteuse. Un rickshaw nous prend en charge, et on passe, jonglant entre les vaches, les scooters, la pelleteuse, et les autres rickshaws... Et oh surprise, devant l'hôtel, arrivant tous en même temps, les quatre autres français ! C'est ainsi que la soirée se passe, autour d'une table, avec comme sujet de discussion principal les voyages et les bonheurs qu'ils nous apportent. 

 

 Le récit de la veille ici

L'hotel à Bundi ici

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload