© 2017, Lucie Bressy. Site crée avec WIX.

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

On y est !!!!!!!!!

August 7, 2018

La chaleur commune à toute l'Europe nous poursuit. La nuit fut courte, une fois de plus. Comme nous avons dormi n'importe où, sur un trottoir en ville, on plie rapidement bagages pour aller prendre notre petit déjeuner devant le lac, où, comme hier, tout est paisible en début de matinée. Quelques pêcheurs, quelques marcheurs, et quelques travailleurs ajoutent çà et là quelques touches de couleurs et de mouvements à ce tableau paisible. 

  

Bien évidemment, on se baigne, le contraire serait un crime.

Gérard fait connaissance d'une jeune femme, Lena, 33 ans, sac à dos, qui termine un périple en stop et rentre dans son pays, la Biélorussie. Elle fera donc les prochains 500 km avec nous. Elle m'annonce un sac à dos à 5kgs mais moi je le pense plus près des 15 kgs ! Ce qui me fait penser au sac à dos "Monster" du livre Wild.

Nous partons donc pour les prochaines heures de route, qui après nombres d'échanges laborieux mais enthousiastes, nous mettent toutes les deux dans une douce torpeur. Et c'est en fin d'après-midi que nous la laissons sur une aire de repos, pouce en l'air et tout sourire. 

 

On arrive (enfin) au poste frontière de Petea, où les files d'attente s'écoulent avec lenteur. Et c'est là, que, dans un frisson d'angoisse anticipée, je me rends compte que ma carte d'identité, pourtant toujours valide en France, va leur sembler périmée depuis 4 mois !

Je télécharge à toute vitesse un document franco roumain du ministère pour expliquer le concept de prolongement de validité, croise les doigts très fort, et après avoir bien mariné au soleil, tend mes papiers à l'homme de l'art, qui ne lève même pas un sourcil.  Ouffffffff!

Quand même, c'eut été ballot et conjugalement peu constructif.

 

Roumanie, nous voilà !!!! Pile 2000 km au compteur.

  

Pour fêter ça, on file à la première ville, Satu Mare, changer un peu d'argent liquide. Une de nos cartes est rejetée, va savoir pourquoi. 

Je prends un airbnb (un seul disponible en réservation instantanée),  qui s'avère royal, pour 36 euros, et on va manger au restaurant. Je suis un peu déçue car c'est un restaurant d'hôtel, mais tant pis, il est tard. Nous mangeons plutôt bien, pour 22 euros, mais je doute que ce soit de la cuisine locale.

Il est temps de rentrer, d'écrire, et de dormir. 

 

Le papier qui arrange tout quand sa carte d'identité a dépassé la date inscrite, ici

Le restaurant c'est là 

et la chambre chez lui

le récit de la veille iciM

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload