© 2017, Lucie Bressy. Site crée avec WIX.

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

Kiel-Namur ou les joies de l'autoroute.

September 11, 2017

 

 

Ce qu'il y a de bien avec un bateau qui avance sur une mer calme, c'est que ça berce. C'est donc après une super nuit de sommeil que nous nous sommes jetés dans la gueule du loup, c'est à dire dans la salle de buffet du petit déjeuner. Nous y étions nombreux, malgré l'heure matinale. Des tonnes de nourriture nous y attendaient, pour faire face à l'appétit féroce des voyageurs.
Dès que possible, nous avons filés sur le pont, assister à l'arrivée dans Kiel. Et je n'ai pas regretté, la lumière était transparente et limpide, les couleurs douces et tendres. 

Car ensuite il a fallu s'enfermer dans les profondeurs du bateau en attendant la délivrance. Heureusement, nous sommes en Allemagne, tout est organisé, vingt minutes atouts l'arrivée tout était fait...

Nous sommes sortis de la ville sans encombres. C'est après que tout s'est gâté, entre les travaux et la circulation folle, nous avons passé des heures sur la route. Au lieu d'arriver à 18 heures à Namur comme prévu, nous nous sommes échoués dans un Airbnb vers 20 heures, 40 km avant. Mais quelle chambre fabuleuse ;-) et le dîner au restau du coin n'était pas en reste. 


Pour continuer sur les points forts et faibles du road trip, nous n'avons sans doute pas choisi la meilleure période pour les aurores, mais ce n'était pas le but du voyage. Et au niveau logistique ou visites, il y a pas mal de choses qui s'arrêtent ou diminuent après le 31 août, puis après le 30 septembre, pour les ferries notamment. Le fait d'avoir eu beaucoup de mauvais temps nous a poussé à rouler, c'est certain. Une chose à savoir, l'express côtier n'est facile à prendre sans réservation que pour les étapes de jour, et avec un véhicule, ce n'est pas forcément possible, selon les bateaux qui circulent. Quand aux étapes nocturnes, elle nécessite qu'une cabine soit libre, et ça, c'est une autre histoire...


Le fait d'avoir le chauffage dans le véhicule nous a servi, le matin pour chasser la condensation et la fraîcheur humide, ou pour sécher les affaires. Donc c'est vraiment bien.
Notre bonbonne de camping-gaz a fait tout le voyage, mais nous en avions prévu une de rechange, en Norvège elles sont introuvables.

 

Notre vitesse moyenne a été d'environ 40 km/heures, et encore, pas tout le temps...

Demain nous profitons de notre arrêt en Belgique pour voir des amis, ce sera donc juste post photo. Reprise de la route mardi après-midi pour la dernière étape avant la France, puis la maison, ce qui sonnera la fin de ce récit.

 

>> Le jour précédent ici

Les infos pratiques : le airbnb avant Namur, pas cher et fabuleux c'est ici
Le restau sympa c'est

 


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload