© 2017, Lucie Bressy. Site crée avec WIX.

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

Une grosse journée!

September 7, 2017

 

 

 

Malgré un réveil venteux et pluvieux, la météo semble s'apaiser. Nous avons dans l'idée de prendre le ferry pour traverser le fjord, mais un bout de ciel clair dans les montagnes nous insuffle la même envie, retourner dans les paysages incroyables d'hier, et, si c'est possible, faire cette route panoramique. Bon choix, nous sommes quasiment seuls au péage (on paye 130 couronnes pour monter). Ça monte raide, très raide, on croise bizarrement une douzaine de Porsches qui redescendent sans discrétion, mais la vue sur la vallée est à couper le souffle. Arrivés en haut, on voit au fond de la vallée Geiranger et le fond du fjord. Mais voilà que des cars de coréens arrivent, et l'endroit est transformé en volière, pleine de gens qui prennent des selfies dans tous les sens, téléphones au bout d'une perche. Je suis déconcertée et prête à fuir, mais heureusement, rapidement ils remontent docilement dans le car. Nous profitons encore un peu. En contemplant une hermine qui sort son nez, curieuse. 

L'idée, c'est maintenant de prendre le ferry qui va remonter le fjord pour débarquer en face, à Hellesylt. Nous arrivons bien en avance, instruits par l'expérience. Nous y sommes rejoints par cinq cars, douze Porsches, et d'autres encore. Tout le monde pique-nique, l'ambiance est plutôt bon enfant. Renseignements pris, les belles voitures, c'est un club qui rassemblent des gens qui viennent des Etats-Unis, de Grande Bretagne et de Mexico. Ils font pendant deux jours des routes scéniques. J'espère pour eux qu'ils vont faire autre chose??

 A l'arrivée du ferry, les employés sont dépassés par les événements, mais restent intransigeants. Certains partiront donc par la route. Sur le bateau, c'est toujours aussi déconcertant, nos camarades coréens semblent obsédés par le fait de faire le plus grand nombre de photos possible, en posant sous toutes les coutures. Je me cramponne à la rambarde pour ne pas perdre un pouce de terrain. Heureusement, nous sommes vite délivrés, la traversée ne dure qu'une heure... A peine débarqués, on repère une magnifique cascade que des saumons tentent désespérément de remonter, je n'en crois pas mes yeux. Hélas, qui débarque?? Si, si.. Comme je sais que ça ne durera pas, je fais le dos rond en cherchant les saumons des yeux. 

Nous reprenons le route en direction de Skei. Mais la lecture assidue du plan me fait passer une autre idée en tête, nous passons pas loin d'un glacier, où il y a une petite rando, pourquoi pas? Et c'est parti pour Briksdalbreen ! La route pour arriver au point de départ est une vallée aux faux airs helvète, qui suit une rivière glaciaire pendant 25 kilomètres. C'est, encore une fois, magnifique.

Le parking au départ de la randonnée est payant. Bon. Heureusement qu'on est attentifs aux pancartes ! La randonnée est facile, 45 minutes de montée ponctuée de panneaux pédagogiques, qui indiquent, entre autres, l'emplacement du glacier au fil des siècles. Édifiant...

On passe à un moment sur un pont au milieu de la cascade qui débite 10000 litres/seconde, ça dégomme. Arrivée en haut, je ris toute seule, c'est un spot à cincles plongeurs, cet endroit ! Il y en a partout... Évidemment, je n'ai pas ce qu'il faut avec moi.

En redescendant, je tâche de capturer à main levée les mouvements de la rivière, j'aime bien les poses longues pas longues. Retour joyeux à la voiture, une jolie place au camping repéré à l'aller le long de la rivière, un repas chaud et hop au tri qui promet d'être long, elle est pas belle la vie? 

 

>> La journée précédente ici

 

Les infos pratiques :

Le glacier Briksdalbreen c'est ici

Le camping Gryta c'est

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload