© 2017, Lucie Bressy. Site crée avec WIX.

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

Bingo

August 24, 2017

 

 

Départ tranquille ce matin pour attraper le ferry pour Senja. Comme il est petit, mieux vaut être en avance pour être sûr de rentrer dedans. Pour celui-ci, les voitures ET les passagers payent. 

La traversée est courte et nous voilà débarqués à Botnhamn. Et là, deux miracles en un seul instant : le coin de rêve ET le soleil. Ni une ni deux, c'est parti pour un repas chaud à la braise. Durant quelques folles minutes, j'ai même quitté la polaire ! ça n'a pas duré. 

Deux dames d'un certain âge arrivent , il faut dire que le super coin jouxte le cimetière. Le temps de leur boisson chaude, nous engageons la conversation : la plus âgée est native d'ici, mais elle déteste l'hiver. Aussi, avec son mari, tous les ans, ils partaient six mois de l'année au Portugal, dormant dans leur véhicule, évoque-t-elle avec nostalgie. Hélas, il est désormais au cimetière, et son premier hiver norvégien lui a paru bien long et bien triste. En partant, elle me demande, en français, de l'embrasser. Hier encore, notre hôtesse nous parlait de la réserve des norvégiens : heureusement, les généralités ne sont pas une science exacte.

Ensuite c'est parti pour un tour de l'île par les routes les plus spectaculaires, tant qu'il reste un peu de lumière. Les montagnes (falaises) sont d'une sévérité absolue par certains endroits, déchiquetées, impressionnantes. La route scénique de Senja part de Botnhamn et va jusqu'à Gryllefjord, d'après les infos que j'ai péniblement trouvées. C'est un circuit magnifique mais qui prend du temps! 

Nous délaissons Senjatrollet, parc d'attraction autour des trolls et des gnomes. 

À mon avis, pour découvrir Senja il faut plusieurs jours, et prendre le temps de trouver des sentiers de randonnée (l'appli d'hier, en norvégien, est difficilement exploitable).

à la fin de la route touristique, le coin de paradis me parait bien loin, nous échouons donc au camping de Torsken, au fond d'un fjord et entouré de montagnes, basique mais bien suffisant pour nous. Le temps de dîner, de constater qu'un rayon de soleil semble revenu sur les sommets, c'est l'heure de dormir.. 

 

>> La journée précédente ici

 

Les infos pratiques : Pour le camping de Torsken, suivre le fléchage, et au bout descendre à droite. Douche, coin vaisselle et laverie, rien ne manque. 

pour le coin de paradis, c'est à droite en sortant du ferry à Bothhamn, juste après le cimetière à droite. Il y a des WC. 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload